***Fox in the snow curiosités***

18 avril 2011

Van Dongen au Musée d'Art Moderne de Paris

Ce weekend, c'était encore expo pour moi...j'y peux rien je suis accro. D'ailleurs je déconseille l'expo au Jeu de Paume...j'ai rien pigé...:s

Par contre, je vous recommande vivement l'exposition au Musée d'Art Moderne de Paris qui rend hommage à un grand nom de la peinture du XXème siècle: Van Dongen.

L'expo est extraordianire! J'aime les contrastes osés des complémentaires (ses rouges et ses bleus sont magnifiques), le relief de ses toiles, ces visages mondains du tout Paris, ces motifs décoratifs sur les parures des femmes...

Alors que d'autres Fauves trouvent l'inspiration dans la joie de vivre, Van Dongen puise la sienne dans le monde de la nuit, notamment dans les cabarets. Entre Fauvisme et Expressonnisme, Van Dongen surprend. Connu pour être un anarchiste, il est à l'opposé de l'univers bourgeois de Matisse.

Dans la première partie de l'exposition on découvre qu'il débuta en tant qu'illustrateur pour des revues anarchistes de Rotterdam et ensuite qu'il collabora avec des revues politiques parisiennes.

Dans la salle suivante, une de mes préférées, on découvre une série de toiles narrant ses voyages autour de la Méditerranée. Il peint des femmes espagnoles, des Gitanes, des Arabes, telles des idoles aux regards charbonneux et auréolées de couleurs vives. Les couleurs hurlent! Il sublime la femme en l'allongeant pour l'amincir, en lui faisant une petite tête avec de grands yeux, et je ne peux m'empêcher de faire un petit parallèle avec l'odalisque de Ingres. Puis, je perçois un certain attachement aux parures, aux vêtements qu'il représente à la perfection, c'est magnifique! D'ailleurs, un de ces proches n'est autre que le prestigieux Paul Poiret

vandongen1jpg

83389_tableau_de_kees_van_dongen_le_doigt_sur_la_joue_1910 

Dans les salles suivantes, c'est un tout autre Van Dongen que l'on découvre. Son art représente la mondanité, le luxe, car oui, il en raffolait, il aimait s'entourer du beau monde et ses toiles en sont la représentation. On découvre en même temps l'univers festif et mondain des années 30, on entendrait presque la musique de l'époque sortir de ses toiles. Van Dongen est à présent loin de l'anarchisme, c'est devenu un mondain, un snob déguisé en bohème et il revendiquait haut et fort son amour de la vie de son époque.

36518622

201004151675

On découvre en photo sa vie, où l'on voit l'anarchiste rebelle finir ses vieux jours sur un yacht en charmante compagnie..."

L'exposition s'achève sur une série de portraits des gens importants de l'époque et que personnellement ne m'ont pas plu...dommage que ça finisse ainsi.

Petit plus au Musée d'art moderne: rétrospective General Idea (très intéressant!) 

Posté par cubbyhole à 21:13 - Arts - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire