***Fox in the snow curiosités***

13 janvier 2009

Claude Berri

Ce matin, j'ai allumé ma radio...là j'apprends la mort d'un grand cinéaste, Claude Langman, plus connu sous le nom de Claude Berri, terrassé par cette saloperie d'AVC à 74 ans.

photo_1231659277219_1_original

Je ne sais pas grand chose sur sa vie, juste qu'il est né de parents juifs, qu'il a commencé en tant que comédien. Je le connais surtout grâce à ses films, pour la plupart autobiographique...biensûr, je ne parle pas de ses grands films tels que Tchao Pantin, Jean de Florette, Manon des sources ou encore Germinal...mais de ses films, sorte de documentaires, qui m'ont tellement ému...je pense notamment à son premier court-métrage Le Poulet , pour lequel il a remporté un oscar à l'âge de 28 ans ou encore Les Baisers, et la Chance et l'amour.

1063

Celui que je retiens et qui je pense fait parti des films qui m'a le plus touché est Le vieil homme et l'enfant (1966). L'histoire se passe en France durant l'Occupation allemande. Claude Langman vit dans une famille d'accueil où ses parents l'ont envoyé pour éviter les rafles nazies. La famille d'accueil est un couple de grands-parents. Le grand-père de la famille d'acceuil est raciste  et ne cesse d'accuser les juifs d'être la cause de tous les maux de la France. Mais l'arrivée de Claude, auquel ses parents ont formellement interdit de révéler ses origines juives, va quelque peu bouleverser les certitudes du vieil homme et révéler l'homme bon qui sommeille en lui. Une merveille!

affiche_Vieil_homme_et_l_enfant_1966_1

Je retiendrais aussi La débadande (1999) également quelque peu autobiographique, où Claude Langman révèle ses problèmes sexuels. Un film à la fois intime et émouvant.

la_debandade_fichefilm_imagesfilm

Claude Berri a également été producteur notamment de la Graine et le mulet et du grand succés franchouillard Bienvenue chez les ch'tis.

Ainsi, Claude Berri nous laisse tout un pannel de films, du film grand public, en passant aux films historiques ou autobiographiques, et nous laisse un héritage qui continuera de marquer encore plusieurs générations.

Films que je vous conseille:

Uranus


 

Posté par cubbyhole à 12:16 - Cahier de Cinéma - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Donc il est bien décédé ce grand papa du ciné...je savais juste qu'il allait à l'hopital, pas qu'il mourrait. Et oui, il a contribué à énormément de très bons films français, contrairement à son fils (on se rappellera toujours du Astérix III pas du même niveau que Pialat...).
    Merci pour ce petit article totore!

    Posté par Vincent-Van, 14 janvier 2009 à 12:55

Poster un commentaire